Basse-Indre (Loire-Atlantique) : les débuts difficiles

de la forge à l'anglaise (1824-1825)

(travail en cours)

Résumé

La forge à l'anglaise de Basse-Indre, près de Nantes, dont le projet de création par des gallois de Cardiff date du 31 octobre 1821, a non seulement été l'une des premières de ce type en France, mais constitue un cas intéressant d'interaction entre des entrepreneurs britanniques et français. Ses débuts difficiles n'ont été que peu étudiés, dans des publications dont la visée allait généralement bien au-delà des premières années d'existence de cette forge.

Il nous a paru intéressant d'étudier à nouveau les début difficiles de la forge de Basse-Indre, en revisitant des sources manuscrites, notamment les lettres envoyées par Thomas Dobrée, entre 1824 et 1825, au directeur et sssocié de la forge de Basse-Indre : John Thomas. Et cela pour évaluer dans quelle mesure des problèmes, jusqu'ici pas ou peu mis en lumière, pourraient expliquer les débuts difficiles de cette forge, qui est la seule de celles créées sous la Restauration encore en activité de nos jours, après des modernisdations nombreuses.


Retour à : Paul Naegel - Accueil

11-déc-2007